Première découverte…

Au cours de l’une des premières plongées de dévasage-nettoyage sur Arles-Rhône 3, Émilien voit apparaître devant le flexible de la suceuse à eau (aspirateur de sédiment) une petite statuette en terre cuite ! Délicatement remontée à la surface par le plongeur, elle est immédiatement prise en charge par la restauratrice du chantier, Ethel. Premier geste de conservation-préventive, la statuette est ré-immergée dans un récipient adapté à sa taille avec de l’eau douce et rangée à l’ombre.

Ainsi protégée, elle peut être examinée par les archéologues et plus particulièrement par le céramologue (spécialiste de la céramique) du Musée départemental, David. Dans l’attente d’études plus approfondies, la statuette peut être pour l’instant identifiée comme une divinité gallo-romaine tenant une corne d’abondance. Mais ce n’est pas tout ! Cette statuette d’une quinzaine de centimètres nous rappelle également une découverte de la campagne précédente. En effet, une statuette identifiée comme étant une déesse-mère, a été trouvée dans un sondage attenant à l’épave Arles-Rhône 3 lors de la campagne 2008.

Passée l’excitation de la première découverte, la statuette prend alors la direction du Musée départemental Arles antique, qui accueille notre « base arrière ». Dans la continuité des gestes de conservation préventive, la statuette est lavée, sans trop la frotter, le but n’étant pas de lui redonner sa couleur originelle, qui est de toute façon altérée par un séjour de près de deux millénaires dans le Rhône. Puis elle est mise à sécher lentement à l’ombre. Elle trouve finalement sa place dans une boîte appropriée au stockage, protégée par de la mousse, avant d’être rangée en attendant son étude plus complète et qui sait de se retrouver plus tard dans l’une des vitrines du Musée départemental… Mais ceci est une autre histoire !

Julien Dez

Une réflexion sur « Première découverte… »

  1. depuit 1 ans je suis votre blog et je le trouve tres instructif et je vous en remerci.
    maintenant j'attend des nouvelle de cette petite bonne femme que vous avez decouverte.
    merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *